Actualités

mardi 1 novembre 2016

La transition énergétique avec ENGIE Electrabel : durabilité, décentralisation et digitalisation

ENGIE Electrabel : nouveau nom, nouvel accent mis sur la transition énergétique

Transition énergétique ? Energie de demain ? Lire plus

Le 1er janvier 2016, Electrabel a adopté un nouveau nom et une nouvelle mission. ENGIE Electrabel mise désormais sur la durabilité, la décentralisation et la digitalisation. Une transition « en 3D ». L’efficacité énergétique et les énergies renouvelables sont au centre des priorités. Au programme : une augmentation du nombre de petites unités de production locales. L’Internet des objets permet, en outre, une gestion plus intelligente de l’énergie. Comment votre entreprise profitera-t-elle de cette stratégie revue et corrigée ? Nous avons posé la question à Philippe Van Troeye, directeur général d’ENGIE Benelux.van-troeye7

Pourquoi ce changement de cap de la part d’ENGIE Electrabel ?

Philippe : « Nous voulions avant tout mieux répondre aux besoins de nos clients et de nos partenaires dans le cadre de la transition énergétique. C’est pourquoi nous avons décidé de renforcer nos Business Units et de mieux harmoniser les différentes activités de notre organisation. Ces synergies accrues nous apportent la dynamique nécessaire pour proposer des solutions complètes.

En tant que groupe, nous couvrons l’ensemble de la chaîne de valeur énergétique. La nouvelle stratégie d’ENGIE Electrabel exploite donc pleinement l’expertise de nos sociétés sœurs dans le Benelux. Il s’agit d’ENGIE Cofely pour la gestion facilitaire, d’ENGIE Fabricom pour les installations techniques et d’ENGIE Axima pour la réfrigération et la protection incendie. L’association de toutes ces connaissances ouvre la porte aux nouvelles technologies. Et à une offre de services renouvelée pour les entreprises.

Ce changement s’accompagne d’un nouveau nom pour Electrabel : ENGIE Electrabel. Indépendamment de nos efforts, nous avons besoin d’un cadre réglementaire solide et d’une vision à long terme stable. La transition énergétique nécessite, en effet, une nouvelle économie. »

En quoi consiste exactement la transition énergétique ?

« Les combustibles fossiles s’épuisent peu à peu. Si nous voulons que notre économie continue à tourner demain, nous devons produire de l’énergie plus durablement et l’utiliser de manière plus parcimonieuse. C’est pourquoi ENGIE Electrabel met l’accent sur les trois D : durabilité, décentralisation et digitalisation.

ENGIE Electrabel entend avant tout multiplier les énergies renouvelables. Nous comptons ainsi doubler la capacité éolienne à l’horizon 2020. Nous sommes, par ailleurs, partenaires du parc éolien Mermaid, un projet d’électricité verte en mer du Nord. Et avec une capacité de 523 mégawatts, nous sommes actuellement le plus grand producteur d’électricité verte en Belgique. Les efforts que nous consentons en matière de durabilité ouvrent la voie à une énergie plus verte et moins chère dans le monde des entreprises.

Le deuxième D est celui de « décentralisation » : ENGIE Electrabel assure un approvisionnement énergétique continu en exploitant plusieurs centrales. Il n’y a, en effet, pas toujours suffisamment de soleil et de vent pour faire fonctionner les moyens de production d’énergie renouvelable.

Lors de ces fluctuations, nous devons donc pouvoir compter sur des capacités de back-up. La centrale hydroélectrique de Coo mais également les centrales au gaz jouent un rôle important dans ce contexte. Ces unités de productions turbines compensent les diminutions de la production pour que le réseau reste alimenté en électricité.

Le troisième D renvoie à la « digitalisation » (ou numérisation). À l’instar des individus, de plus en plus d’objets sont aujourd’hui connectés à Internet. ENGIE croit dans l’Internet des objets ou la communication machine-to-machine et dans les perspectives d’avenir qu’ils offrent à ses clients, notamment pour une gestion énergétique individuelle intelligente et efficace.

Mais en quoi consistent précisément ces 3 D ? ENGIE Electrabel veut garantir un approvisionnement énergétique stable aux entreprises. Leur permettre de réaliser des économies sur l’énergie et les coûts grâce à des conseils et des audits. Les aider à atteindre des objectifs environnementaux ambitieux. Et faire en sorte qu’elles se développent en s’appuyant sur des technologies intelligentes et sur l’Internet des objets. »

Comment ENGIE Electrabel contribue-t-il à l’approvisionnement énergétique ?

« Un approvisionnement énergétique optimal est indispensable aux entreprises. ENGIE Electrabel souhaite donc accompagner ses clients via les canaux et les services adéquats. Pensez par exemple à la collaboration entre ENGIE Electrabel et ENGIE Cofely, qui offre une assistance technique 24 h/24 à nos clients en cas de pannes d’électricité. Ou au service HV Cabin, qui contrôle et modernise les cabines à haute tension des entreprises pour accroître leur niveau de sécurité et leur durée de vie. Nous organisons, en outre, de nombreuses formations intéressantes, notamment des formations générales sur les installations électriques et des formations spécifiques sur la haute tension, le gaz naturel et la cogénération. »

Comment aidez-vous les entreprises à optimiser le coût de leur énergie ?

« Environ 38 % des dépenses des entreprises sont consacrées à l’énergie, ce qui représente une part considérable du budget. D’où l’importance de disposer d’informations sur l’évolution des marchés de l’énergie et sur le moment opportun pour acheter. Nos spécialistes des marchés établissent des liens entre l’actualité et les prix de l’énergie, puis en informent les entreprises.

Les chefs d’entreprise peuvent ainsi suivre chaque semaine les récents pics sur le marché de l’énergie et vérifier comment ils influencent les prix de l’énergie, ce qui leur permet de réduire leurs coûts énergétiques. ENGIE Electrabel fait également part des évolutions du marché de l’énergie aux entreprises via des webinaires, des e-books et les médias sociaux. »

Vous aidez aussi les entreprises à atteindre leurs objectifs environnementaux.

« C’est exact. De nombreuses entreprises s’engagent à épargner les ressources. L’énergie joue aussi un rôle clé dans la recherche de processus de production durables et de nouveaux matériaux. Pensez aux éoliennes et à la biomasse. ENGIE Electrabel accompagne les entreprises dans la production d’énergie éolienne – à terre et en mer. Seanergy, le nouveau produit vert destiné aux entreprises, est une nouveauté en la matière. L’électricité verte provient des éoliennes installées au large de la côte belge. Il s’agit d’énergie éolienne 100 % verte et belge. »

 

Quel est le rapport entre l’Internet des objets et l’énergie ?

« De plus en plus d’objets sont connectés sans fil à Internet, ce qui offre une multitude de possibilités aux entreprises. Celles-ci peuvent, par exemple, travailler à moindres frais et économiser préventivement sur leurs coûts. Pensez à la planification des entretiens. Si les appareils communiquent facilement et rapidement entre eux, ils peuvent transmettre des informations sur leur emplacement et leur état.

Bref, l’Internet des objets constitue un énorme progrès en vue d’une organisation avantageuse et plus efficace des processus. C’est pourquoi ENGIE Electrabel s’est associé à Telenet fin 2015 pour mettre en place le réseau ENGIE M2M, un réseau bas débit longue portée qui consomme peu d’énergie. L’objectif d’ENGIE M2M est de relier cent mille objets ensemble en trois ans. »

Et qu’en est-il des véhicules électriques ? S’inscrivent-ils dans votre stratégie ?

« Absolument ! Si nous voulons que la transition énergétique soit un succès, nous devons également envisager les transports. La mobilité représente, en effet, un cinquième des émissions de CO2 de l’homme. À l’échelle mondiale.

Nous promouvons par exemple les voitures à l’électricité et au gaz naturel. ENGIE Electrabel construit déjà des stations-service au gaz et des bornes de recharge pour véhicules électriques. L’an dernier, nous avons installé 21 points de recharge chez SWIFT, une entreprise de protection des données bancaires basée à La Hulpe. Les entreprises font aussi appel à ENGIE Electrabel pour des conseils en matière de mobilité durable.

Le nombre de véhicules électriques est encore limité, mais la technologie et une fiscalité automobile de plus en plus verte donneront très certainement un coup de pouce à ces voitures de demain. La gestion de la charge gagne elle aussi en importance. C’est pourquoi nous proposons des produits et des services qui donnent aux entreprises une meilleure idée de leur consommation énergétique et des frais afférents. »

ENGIE Electrabel va donc plus loin qu’un fournisseur classique.

« En effet. Nous voulons aussi aider les clients à réduire leur consommation énergétique et leur impact sur l’environnement tout en accroissant leur confort. Cette mission détermine notre position sur le marché et permet à toutes les entreprises d’accéder à l’efficacité énergétique. »

ENGIE Electrabel est partenaire structurel de la CCI du Brabant wallon



Partager cette actualité







  • mardi 22 janvier 2019

    Réception de Nouvel an de la CCIBW : des voeux sous le signe de la sérénité et de la croissance

    Les membres de la CCIBW ont répondu présents en nombre ce lundi 14 janvier pour lever leurs verres à l'année nouvelle.

    Lire la suite
  • dimanche 13 janvier 2019

    Programme STARTERS à l’international 2019

    Cycle STARTERS à l'INTERNATIONAL à la CCI du Brabant wallon : 15 modules de formations animés par des experts de terrain pour connaître tous les secrets de l'exportation, facteur de croissance et de rentabilité...

    Lire la suite
  • dimanche 13 janvier 2019

    EN 2019, OUVERTURE DE L’IMPORT EXPORT CLUB pays d’Asie du Sud-Est, Japon, Australie et Corée Sud

    Le MUST pour les dirigeants wallons actifs à la grande exportation ! Club pour les exportateurs aguerris qui veulent se lancer à l'assaut de l’Asie du Sud-Est, du Japon, de l’Australie et de la Corée Sud.

    Lire la suite
  • dimanche 13 janvier 2019

    Le SPF Finances se dote d’un expert Brexit

    L'Administration générale Expertise et Support stratégiques accueille l'attaché du Brexit.

    Lire la suite
  • lundi 7 janvier 2019

    Faut-il se préparer au « hard Brexit » ? Les douanes vous recommandent de demander votre numéro EORI

    Dans une situation de "hard Brexit", des formalités douanières et des documents seront nécessaires pour le commerce entre l’UE et le RU. Pour limiter les perturbations des échanges commerciaux, demandez votre numéro EORI.

    Lire la suite
  • mercredi 5 décembre 2018

    IMPORT EXPORT CLUB: 3ème réunion chez Carrier Europe le 22 novembre

    Comment trouver des partenaires et s’implanter ? Quels sont les meilleurs canaux de distribution ? Comment certifier mes produits selon les nouvelles règlementations dans cette partie du monde ?

    Lire la suite
  • mardi 4 décembre 2018

    Business Days de l’AWEX : programme janvier-juin 2019

    Rendez-vous personnalisé avec less Conseillers économiques et commerciaux de l'AWEX lors de leur retour annuel en Belgique.

    Lire la suite
  • lundi 3 décembre 2018

    Listes et coordonnées des attachés douaniers

    Ils représentent de la douane belge à l’étranger pour 5 pays : le Brésil, la Russie, l’Inde, Chine et l' Indonésie.

    Lire la suite
  • lundi 26 novembre 2018

    COMMUNIQUÉ : les brochures sur l’e-commerce et les accises

    L’évolution numérique de la vente est en plein développement. L’Administration générale des Douanes et Accises souhaite vous informer sur l’e-commerce des marchandises d’accise.

    Lire la suite
  • mercredi 21 novembre 2018

    Alerte de la Chambre de Commerce Internationale sur de fausses règles INCOTERMS®

    De fausses règles incoterms® et des offres de formation trompeuses circulent sur internet. Nous vous recommandons de n'y apporter aucune fiabilité. Voici la note d'avertissement de ICC Belgium.

    Lire la suite
  • mercredi 21 novembre 2018

    Le Brexit Scan : un article à lire absolument si vous travaillez avec UK

    Avec l'approche du BREXIT, les PME qui travaillent avec le Royaume-Uni vont devoir s'adapter à de nouvelles formalités : celles qui concernent une exportation hors UE !

    Lire la suite
  • mercredi 14 novembre 2018

    La prose de Molière en mode hippie… Une soirée explosive pour les membres de la CCIBW

    L'occasion, pour la CCIBW, de remercier les entreprises qui lui font confiance et qui soutiennent son développement au profit de l'entrepreneuriat brabançon wallon.

    Lire la suite