Actualités

jeudi 28 janvier 2021

Brexit : Un accord a été trouvé, mais cela ne supprime pas les formalités douanières !

Même si la sortie de Royaume Uni de L’Union européenne le 1er janvier dernier, et donc également de l’Union douanière, a été accompagnée par la signature d’un accord historique de libre-échange, le fameux « DEAL », cela ne signifie pas que les entreprises peuvent exporter ou importer sans formalités douanières, que du contraire !
Cela signifie que les marchandises d’origine anglaise ou européenne ne sont pas soumises à des droits de douane pour autant que celles-ci puissent justifier une origine préférentielle.

QUELQUES RAPPELS IMPORTANTS

  • Le produit que vous exportez doit être originaire de l’UE, c’est-à-dire que le processus de production doit satisfaire à une liste d’exigences. Vous pouvez évaluer si votre produit répond à ces exigences via ce lien.
  • Votre produit doit être envoyé directement au Royaume-Uni, c’est-à-dire qu’il doit respecter la règle de « non-altération ».
  • L’importateur peut exiger que vous lui fournissiez une déclaration sur l’origine, prouvant que votre produit est originaire de l’UE.

L’origine n’est pas la provenance ! Si vous achetez en Angleterre des marchandises d’origine chinoise (= qui ont été fabriquées en Chine) vous payerez des droits d’importation lorsque cette marchandise sera dédouanée sur le territoire douanier européen

Par ailleurs, les biens produits dans l’UE avec un contenu britannique pertinent pour l’acquisition de l’origine ne seront pas considérés comme originaires de l’UE. En tant que tel, il ne pourra pas bénéficier des régimes commerciaux préférentiels que l’UE a conclus avec d’autres pays tiers.

  • D’autre part l’Incoterm que vous utiliserez aura une fonction déterminante dans le processus d’exportation vers le R-U. Vous devez privilégier l’Incoterm EXW (Ex Works) ou DAP (Delivery At Place) dans ce cas-là votre agence en Douane pourra réaliser les formalités d’exportation en votre nom ainsi que d’importation en Angleterre au nom de votre client-destinataire. L’Incoterm DDP doit être banni car il vous oblige à obtenir un numéro EORI anglais ainsi qu’une représentation fiscale en Angleterre. Vous serez en outre responsable de tous les problèmes qui pourraient survenir pendant ce transport y compris jusqu’au dédouanement complet de la marchandise sur le territoire anglais.

RAPPEL DES INFORMATIONS ET DOCUMENTS NECESSAIRES pour pouvoir exporter de la marchandise vers le R-U :

  • Demander votre numéro EORI auprès des douanes belges (EORI.be@minfin.fed.be).
  • Facture commerciale mentionnant obligatoirement : la devise, la valeur, l’origine de chaque marchandise, le nom de la société exportatrice ainsi que le nom de la société importatrice et ses numéros EORI+TVA.
  • Liste de colisage indiquant le nombre d’unités d’emballage, le poids net et impérativement le poids brut.
  • Les codes douaniers de vos marchandises (de préférence sur la facture), il s’agit des codes de nomenclature du Système Harmonisé international (HS-CODE).
  • L’incoterm que vous utiliserez pour votre envoi.
  • Les informations concernant le bureau de douane à destination.
  • Le report de la TVA à l’importation n’est pas systématique, il est octroyé par suite d’une demande administrative au SPF Finances via le formulaire ET14000 (et14000@minfin.fed.be).

Sources : Transports Van Mieghem


Afin de vous prémunir de toute difficulté dans vos exportations / importations vers le Royaume-Uni, nous ne pouvons que vous conseiller de bien préparer vos équipes export pour qu’ils soient en mesure d’effectuer toutes ces démarches facilement, en temps et en heure.

La CCIBW est à vos côtés pour vous y aider.

Point de contact centralisé pour toutes vos questions : brexit@ccibw.be

La CCIBW met également en place des formations.
Ces formations peuvent aussi se décliner en intra entreprise sur devis.

PROCHAINEMENT:

  • «  Webinaire en 3 séances : L’origine de mes marchandises – Comment le déterminer ? »
  • BREXIT : Vade-Mecum des documents à fournir et démarches à effectuer
  • Situation Post-Brexit – Où en sommes-nous ? Quels obstacles ? en collaborationn avec DHL

Manifestez dès à présent votre intérêt à vincent.libbrecht@ccibw.be



Partager cette actualité







  • jeudi 16 juin 2022

    Dine with Stars, la soirée business la plus étincelante du Brabant wallon !

    Vous y étiez ? Oui, alors revivez la soirée... Non ? Alors on vous raconte !

    Lire la suite
  • samedi 4 juin 2022

    Les Apéros de l’Eté de la CCIBW, édition 2022, en mode « LOISIRS »

    Venez networker ludiquement tout l’été ! Nous vous attendons chaque jeudi soir du mois d'août.

    Lire la suite
  • mercredi 27 avril 2022

    ACCES AU MARCHE DU TRAVAIL BELGE POUR LES REFUGIES UKRAINIENS…

    Les réfugiés peuvent intégrer les effectifs de nos entreprises. Comment ? Où les employeurs peuvent-ils s'informer ?

    Lire la suite
  • mercredi 9 mars 2022

    La CCIBW à votre service en ces temps troublés : Le certificat de force majeure

    Les Chambres de Commerce belge sont habilitées à délivrer un « Certificat de force majeure ».

    Lire la suite
  • mercredi 9 mars 2022

    BREAKING NEWS : crise russe – biens et technologies à double usage – responsabilité des exportateurs

    Nouvelle procédure : la responsabilité de vérifier l’éligibilité des produits à l’exportation vers la Russie et la Biélorussie revient aux exportateurs.

    Lire la suite
  • lundi 7 mars 2022

    Transaction avec l’Egypte : veillez à obtenir votre lettre de crédit

    Depuis le début du mois de mars 2022 les importateurs égyptiens sont obligés de passer par une lettre de crédit pour effectuer leurs importations et leurs paiements.

    Lire la suite
  • lundi 7 mars 2022

    Exportation temporaire : du nouveau pour le Brésil et le Vietnam

    Si vous exporter temporairement de la marchandise vers le Brésil et le Vietnam, vous êtes concernés dès le 1er janvier 2022.

    Lire la suite
  • mardi 1 mars 2022

    BREAKING NEWS : crise russe – suspension des licences pour les biens et technologies à double usage.

    Le Ministre-Président de la Région Wallonne a suspendu toutes les licences pour les biens et technologies à double usage.

    Lire la suite
  • lundi 21 février 2022

    « Vœux en Hiver » de la CCIBW : 2022, année des défis et opportunités

    Ce jeudi 17 février, quelque 150 entrepreneurs du Brabant wallon se sont retrouvés à la ferme Bertinchamps pour la réception de Nouvel An de la CCIBW.

    Lire la suite
  • lundi 7 février 2022

    Certification en développement durable des CCI : l’aéroport de Charleroi s’engage et témoigne

    Interview du Environmental Manager de BSCA, Quentin Evrard...

    Lire la suite
  • samedi 29 janvier 2022

    Deux nouvelles chambres de commerce à l’étranger : Argentine et Indonésie

    Extension de votre réseau à l'étranger grâce aux CCI bilatérales !

    Lire la suite
  • vendredi 28 janvier 2022

    Partager son expertise… Et de bons verres de vin !

    Le business apéro web « 10x6 » met une nouvelle fois tout le monde d’accord : terminer des présentations B2B par une dégustation de vins est toujours un vrai plaisir.

    Lire la suite