Actualités

mardi 24 novembre 2020

Retour rapide sur la genèse du BREXIT et la situation actuelle…

Comment en est-on arrivé là ? Et si on reprenait depuis le début ? Enfin… les éléments clés… Rappelez-vous…

Début 2013, David Cameron, alors Premier ministre, subit une forte pression des Eurosceptiques. Persuadé de l’emporter, sûr de lui, il promet alors que, s’il est réélu en 2015, il organisera un référendum sur l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union Européenne.

Il tient parole et le 23 juin 2016 ce sont les partisans du « leave » qui l’emportent avec près de 52% des voix et une participation record de 72,2 %.

Il démissionne…

Le BREXIT est né, c’est le début d’une longue période de discussions, d’incertitudes, d’avancées et de reculs.

Ce choix de sortir de l’union douanière et du marché unique, de mettre un terme à la libre circulation des personnes, des marchandises et des services aura un impact important sur les relations entre les entreprises de part et d’autre.

Theresa May devient Premier ministre et négocie le premier accord de sortie, mais fait face à une forte opposition entre Travaillistes et Conservateurs . Elle finit par démissionner en juin 2019 et est remplacée par l’actuel Premier ministre Boris Johnson.

Après plusieurs reports de la date de sortie effective de l’UE, le 31 janvier 2020 le Royaume-Uni retrouve son « indépendance », mais tout n’est pas réglé. Il faut instaurer de nouvelles règles de pour régir les relations entre le Royaume-Uni et L’Union Européenne.

Une période de transition est alors instaurée jusqu’au 1er janvier 2021.

Pendant cette période rien ne change, le Royaume-Uni n’a cependant plus le droit de vote au niveau européen.

Quel est le but de cette transition ?

Eviter un «  Hard Brexit », c’est-à-dire une sortie sans accord de partenariat sur notamment les thèmes suivants :

  • Accord commercial
  • Relations financières entre l’UE et le Royaume-Uni
  • La pêche
  • Une absence de contrôle à la frontière Irlandaise
  • Coopération en matière de sécurité
  • Réglementation sur les produits Chimiques ( REACH )
  • Expatriés, personnel

Si malgré tout un accord n’est pas conclu à temps les tarifs douaniers et les contrôles aux frontières seront appliqués conformément aux règles de l’Organisation Mondiale du Commerce ( OMC ) pour les marchandises voyageant  entre l’ UE et le Royaume-Uni.

L’application de ces tarifs rendrait les produits plus chers et difficiles à vendre en UE, et les contrôles aux frontières entraineraient de longs retards.

Cette situation aurait également un impact important sur le secteurs des services, et cela affecterait tout le monde, des banquiers aux avocats, les artistes,…

Tous les accords commerciaux que le Royaume-Uni a conclus avec des pays non membres de l’UE pourront également commencer à partir du 1er janvier.

 

Et la frontière irlandaise?

La frontière entre l’Irlande du Nord et la République d’Irlande est la seule frontière terrestre entre le Royaume-Uni et l’UE.

Après le BREXIT toutes les parties veulent éviter les contrôles aux frontières par peur de provoquer des troubles, étant donné l’histoire antérieure du conflit.

Theresa May avait proposé un plan appelé le «backstop» ( Filet de sécurité ) irlandais.

En octobre 2019, Boris Johnson, le successeur de Mme May, a supprimé le filet de sécurité et l’a remplacé par le protocole d’Irlande du Nord (NI), qui débutera le 1er janvier 2021, qui prévoit que l’Irlande du Nord continuera à suivre certaines règles de l’UE, rendant les contrôles aux frontières inutiles ;

Les négociations en vue de cet accord qui devaient être clôturées pour le 15 novembre sont toujours en cours , chacun campant sur ses positions, laissant apparaître plus que probablement l’issue d’un « Brexit dur ».

Une des principales pierres d’achoppement est la réglementation de la pêche et le niveau d’accès aux eaux britanniques accordée aux flottes de pêche de l’Union Européenne, mais également les règles de concurrence loyale des entreprises et notamment le niveau des subventions qu’elles perçoivent.

 

Wait & see, c’est la situation dans laquelle tous les observateurs se trouvent actuellement.

Article rédigé par Vincent LIBBRECHT,

International Operations Manager CCIBW

Newsletter Brexit du 25/11/2020



Partager cette actualité







  • jeudi 16 juin 2022

    Dine with Stars, la soirée business la plus étincelante du Brabant wallon !

    Vous y étiez ? Oui, alors revivez la soirée... Non ? Alors on vous raconte !

    Lire la suite
  • samedi 4 juin 2022

    Les Apéros de l’Eté de la CCIBW, édition 2022, en mode « LOISIRS »

    Venez networker ludiquement tout l’été ! Nous vous attendons chaque jeudi soir du mois d'août.

    Lire la suite
  • mercredi 27 avril 2022

    ACCES AU MARCHE DU TRAVAIL BELGE POUR LES REFUGIES UKRAINIENS…

    Les réfugiés peuvent intégrer les effectifs de nos entreprises. Comment ? Où les employeurs peuvent-ils s'informer ?

    Lire la suite
  • mercredi 9 mars 2022

    La CCIBW à votre service en ces temps troublés : Le certificat de force majeure

    Les Chambres de Commerce belge sont habilitées à délivrer un « Certificat de force majeure ».

    Lire la suite
  • mercredi 9 mars 2022

    BREAKING NEWS : crise russe – biens et technologies à double usage – responsabilité des exportateurs

    Nouvelle procédure : la responsabilité de vérifier l’éligibilité des produits à l’exportation vers la Russie et la Biélorussie revient aux exportateurs.

    Lire la suite
  • lundi 7 mars 2022

    Transaction avec l’Egypte : veillez à obtenir votre lettre de crédit

    Depuis le début du mois de mars 2022 les importateurs égyptiens sont obligés de passer par une lettre de crédit pour effectuer leurs importations et leurs paiements.

    Lire la suite
  • lundi 7 mars 2022

    Exportation temporaire : du nouveau pour le Brésil et le Vietnam

    Si vous exporter temporairement de la marchandise vers le Brésil et le Vietnam, vous êtes concernés dès le 1er janvier 2022.

    Lire la suite
  • mardi 1 mars 2022

    BREAKING NEWS : crise russe – suspension des licences pour les biens et technologies à double usage.

    Le Ministre-Président de la Région Wallonne a suspendu toutes les licences pour les biens et technologies à double usage.

    Lire la suite
  • lundi 21 février 2022

    « Vœux en Hiver » de la CCIBW : 2022, année des défis et opportunités

    Ce jeudi 17 février, quelque 150 entrepreneurs du Brabant wallon se sont retrouvés à la ferme Bertinchamps pour la réception de Nouvel An de la CCIBW.

    Lire la suite
  • lundi 7 février 2022

    Certification en développement durable des CCI : l’aéroport de Charleroi s’engage et témoigne

    Interview du Environmental Manager de BSCA, Quentin Evrard...

    Lire la suite
  • samedi 29 janvier 2022

    Deux nouvelles chambres de commerce à l’étranger : Argentine et Indonésie

    Extension de votre réseau à l'étranger grâce aux CCI bilatérales !

    Lire la suite
  • vendredi 28 janvier 2022

    Partager son expertise… Et de bons verres de vin !

    Le business apéro web « 10x6 » met une nouvelle fois tout le monde d’accord : terminer des présentations B2B par une dégustation de vins est toujours un vrai plaisir.

    Lire la suite